Sahara occidental : Les forces marocaines essuient de lourdes pertes selon le Front Polisario

Dans une déclaration à l’Algérie presse service (APS), le président du Comité de défense et de la sécurité, chargé du Bureau permanent du Secrétariat général du Front Polisario, Abdallah Lahbib Bilal, a affirmé que l’armée sahraouie a infligé de lourdes pertes humaines et matérielles aux forces d’occupation marocaines, en riposte à l’agression militaire contre les […] L’article Sahara occidental : Les forces marocaines essuient de lourdes pertes selon le Front Polisario est apparu en premier sur L'événement Niger.

Sahara occidental : Les forces marocaines essuient de lourdes pertes selon le Front Polisario

Dans une déclaration à l’Algérie presse service (APS), le président du Comité de défense et de la sécurité, chargé du Bureau permanent du Secrétariat général du Front Polisario, Abdallah Lahbib Bilal, a affirmé que l’armée sahraouie a infligé de lourdes pertes humaines et matérielles aux forces d’occupation marocaines, en riposte à l’agression militaire contre les civils sahraouis dans la zone tampon de Guerguerat au Sahara occidental.

Le 13 novembre 2020, dans un communiqué, le ministère marocain des Affaires étrangères avait annoncé que le Royaume du Maroc va réagir face aux provocations graves et inacceptables des milices du « Polisario » dans la zone tampon de Guergarat au Sahara occidental. « Le Maroc a décidé d’agir, dans le respect de ses attributions, en vertu de ses devoir et en parfaite conformité avec la légalité internationale », a indiqué le ministère marocain.

Lire aussi : Guergarate : Face aux provocations des milices du « polisario », le Maroc « a décidé d’agir »

Pour le Secrétariat général du Front Polisario, le Maroc a commis « l’irréparable en violant le cessez-le-feu, pensant, à tort, que le Front Polisario n’allait pas réagir et qu’il allait se contenter de saisir le Conseil de sécurité ou le Secrétaire général des Nations unies ». « La riposte du Front Polisario à l’agression militaire marocaine a été rapide, ferme et courageuse », a déclaré à l’APS Abdallah Lahbib Bilal assurant que « le retour à la lutte armée en riposte aux visées expansionnistes du Maroc répond à la volonté du peuple sahraoui de reprendre la lutte armée pour la libération et l’indépendance ».

Notons que la République arabe sahraouie démocratique, en abrégé la RASD, est un État non reconnu par une majeure partie de la communauté internationale, proclamé le 27 février 1976 par le Front Polisario, qui revendique la souveraineté sur le territoire du Sahara occidental. Ce territoire est également revendiqué par le Maroc, qui contrôle 80 % de sa superficie.

Pour l’ONU, le Sahara occidental est un territoire non autonome, dont la décolonisation n’est pas terminée : l’ONU ne reconnaît ni la RASD ni la souveraineté du Maroc sur le Sahara occidental. Pour l’Union africaine, la RASD est un État africain : elle est membre à part entière de cette organisation depuis 1982.

L’article Sahara occidental : Les forces marocaines essuient de lourdes pertes selon le Front Polisario est apparu en premier sur L'événement Niger.