Réunion virtuelle réunion à la Commission de la CEDEAO : Evaluer les besoins des réseaux de femmes dans le développement (WID)
il y'a 1 semaine

La Commission de la CEDEAO à travers la Direction de la libre circulation du Département du commerce, des douanes et de la libre circulation a organisé le 9 septembre dernier, une réunion virtuelle d’évaluation des besoins d’une (1) journée pour les femmes dans le développement. La réunion a été convoquée pour identifier les domaines d’intervention, les lacunes, les défis et les besoins des réseaux de femmes dans le développement (WID) dans le cadre du Programme régional d’appui à la coopération transfrontalière de la CEDEAO (ECBCSP) 2021-2025 et de la CEDEAO transfrontalière.

Le Fonds de Coopération, de Libre Circulation et de Migration (CBC-FMM) récemment adopté par les Ministres de la CEDEAO en charge de la coopération transfrontalière et entériné par le Conseil des Ministres de la CEDEAO lors de sa réunion de janvier 2021. L’ECBCSP est un programme de développement multisectoriel qui vise à renforcer la coopération entre les populations, les États et les marchés pour accélérer et approfondir l’intégration régionale par le bas. Il travaille avec les collectivités locales des régions frontalières pour assurer la cohésion sociale, la construction régionale et le développement durable. Il soutient les initiatives conjointes de développement socio-économique et intègre le genre dans ses actions.

La réunion régionale a réuni plus de 73 participants issus de tous les États membres de la CEDEAO et des représentants de la Commission de la CEDEAO.

Dans son discours d’ouverture, M. Tei Konzi, le Commissaire au Commerce, aux Douanes et à la Libre Circulation de la CEDEAO a chaleureusement souhaité la bienvenue à tous les participants à cette importante réunion et a félicité tous les acteurs pour leurs efforts visant à faire avancer le programme d’intégration régionale de la CEDEAO. Il a rappelé à tous qu’une partie des objectifs de l’ECBCSP comprend le renforcement de la coopération transfrontalière et la consolidation de la paix, de la stabilité et du développement et le soutien à la mise en œuvre de projets communautaires locaux à vocation économique. M. Tei Konzi a déclaré que cette réunion d’évaluation a été organisée pour identifier et documenter les besoins des femmes dans les régions transfrontalières afin d’éclairer le soutien à la mise en œuvre de projets de développement du genre à travers les frontières.

Madame Bolanle Adetoun, Directrice du Centre de Développement du Genre de la CEDEAO, dans sa remarque, a exprimé sa satisfaction devant l’énorme participation des acteurs nationaux et locaux à la réunion virtuelle visant à renforcer le soutien aux Femmes dans le développement. Elle a souligné la nécessité d’un pour les femmes dans les actions de développement, en particulier dans le domaine du commerce et de la libre circulation pour le développement durable avant de mentionner que dans le domaine du commerce transfrontalier dans la région, environ 70% du volume sont faits par les femmes, ce qui en fait un facteur critique dans le discours et l’action de développement. Elle a estimé que le commerce transfrontalier effectué par les femmes fournit des moyens de subsistance à de nombreuses familles dans les communautés frontalières et que des efforts importants devraient être déployés pour soutenir ces initiatives de développement de la coopération transfrontalière afin de promouvoir l’intégration régionale, en particulier à travers la zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf). Madame Bolanle Adetoun a noté que relever les défis et les contraintes auxquels sont confrontées les femmes commerçantes dans les communautés frontalières contribuera grandement à promouvoir la stabilité économique et le développement dans la CEDEAO.

La réunion a suscité des échanges intéressants sur les interventions locales et les besoins des femmes dans le développement au-delà des frontières. Elle s’est terminée par des décisions et recommandations communes qui serviront de base pour identifier et apporter un soutien aux projets de développement des femmes dans les zones transfrontalières de la CEDEAO.

Source : Département de la communicationde la Commission de la CEDEAO


Lire l'article complet sur www.lesahel.org