Présidence de la République : inspections en cours, des têtes commencent à tomber
il y'a 4 semaines
Présidence de la République : inspections en cours, des têtes commencent à tomber
Lire sur www.actuniger.com

 

Une inspection d’Etat au sein des services financiers et du matériel de la Présidence est actuellement en cours d’après des informations d’Actuniger. Elle fait suite à des soupçons de malversations portant sur des centaines de millions de francs CFA. D’ores et déjà, des têtes ont commencé à tomber avant même la fin des investigations.

 {loadposition pub1}

Il s’est passé des choses louches au niveau de la Présidence de la République ! Les nouvelles autorités ont décidé, sur la base de certaines dénonciations selon des informations exclusives de ActuNiger, d’ouvrir une inspection d’Etat au niveau des services financiers ainsi que les démembrements en charge de la gestion du matériel et autres fonds de la première institution de la République. Selon nos informations, les investigations ont débuté ce lundi et vont se poursuivre les prochains jours, ce qui n’est pas sans provoquer une certaine panique chez certains responsables de la Présidence mais aussi du ministère des Finances notamment le Trésor public.

D’ores et déjà, des têtes ont commencé à tomber avant même la fin des investigations. Des mesures conservatoires au regard de l’étendue des dégâts  car ce sont des centaines de millions de francs CFA qui ont été siphonnés à travers différentes manœuvres frauduleuses que l’enquête en cours va certainement permettre de démêler. C’est le cas d’un ex agent comptable qui a pris du galon jusqu’à assumer des responsabilités au niveau de la Direction du matériel qui a été depuis interpellé par les services compétents pour les besoins de l’enquête. Selon toujours nos sources, il s’agit d’un élu local de la ville de Niamey qui s’est même présenté dernièrement à une importante place au sein du Conseil de ville sous la bannière du parti au pouvoir. Le principe de présomption d’innocence nous oblige, à ce stade de la procédure, de divulguer des noms même si les indications que nous avons données en donne largement une idée sur son identité.

Cette affaire est la première de l’ère Bazoum qui a annoncé qu’il fera de la lutte contre la corruption et le détournement des biens publics une de ses priorités afin d’asseoir les bases d’une bonne gouvernance. Les prochains jours seront donc décisifs d’autant que plusieurs dossiers sont pendants à la justice mais aussi dans les tiroirs de la HALCIA et de la Présidence. L’opinion est toutefois assez avertie sur la suite donnée à certaines affaires assez délicates et portant sur de faramineux montants mais qui ont fini par fait pschitt…

Avec cette inspection qui concerne les services de son propre cabinet, le chef de l’Etat joue sa crédibilité à l’entame de son mandat. Tout ce que les nigériens attendent, c’est de dépasser les effets d’annonce et surtout éviter certains écueils comme la guerre de positionnement ou les règlements de comptes qui peuvent prendre en otage la volonté d’assainir et de transparence affiché par le nouveau pouvoir…

Ikali Dan Hadiza (actuniger.com)

 {loadposition pub2}