Officiel : « Baba Tandja » n’est plus !

L’ancien président Tandja Mamadou vient de tirer sa révérence ce mardi 24 novembre 2020 à Niamey. A 88 ans, cet ancien officier de l’armée nigérienne et membre de la junte militaire qui a pris le pouvoir en 1974, a été tour à tour préfet, ministre et ambassadeur avant de diriger le Niger du 22 décembre 1999 au 18 février 2010. « Baba Tandja », comme l’appelle affectueusement les nigériens laisse l’image d’un homme politique « sage », « patriote » et même « nationaliste » pour beaucoup de nigériens où il est encore très populaire surtout dans le monde rural où la nostalgie de son règne est encore très vivace. La fin de sa carrière politique a été quelque peu reluisant avec l’échec du « Tazartché », ou sa volonté son projet de se maintenir au pouvoir après ses deux mandats, qui a été stoppé par un coup d’Etat militaire. Malade depuis quelques années, l’ancien président du MNSD Nassara s’est depuis mis en retrait de la vie politique et coule depuis, de paisibles moments dans son domicile du quartier aéroport de Niamey, ponctués de séjours médicaux à l’étranger et dans une clinique de la capitale. Paix à son âme ! {loadposition pub2}

Officiel : « Baba Tandja » n’est plus !

Baba Tandja bell

L’ancien président Tandja Mamadou vient de tirer sa révérence ce mardi 24 novembre 2020 à Niamey. A 88 ans, cet ancien officier de l’armée nigérienne et membre de la junte militaire qui a pris le pouvoir en 1974, a été tour à tour préfet, ministre et ambassadeur avant de diriger le Niger du 22 décembre 1999 au 18 février 2010.

« Baba Tandja », comme l’appelle affectueusement les nigériens laisse l’image d’un homme politique « sage », « patriote » et même « nationaliste » pour beaucoup de nigériens où il est encore très populaire surtout dans le monde rural où la nostalgie de son règne est encore très vivace. La fin de sa carrière politique a été quelque peu reluisant avec l’échec du « Tazartché », ou sa volonté son projet de se maintenir au pouvoir après ses deux mandats, qui a été stoppé par un coup d’Etat militaire. Malade depuis quelques années, l’ancien président du MNSD Nassara s’est depuis mis en retrait de la vie politique et coule depuis, de paisibles moments dans son domicile du quartier aéroport de Niamey, ponctués de séjours médicaux à l’étranger et dans une clinique de la capitale. Paix à son âme !

{loadposition pub2}