L'Organisation mondiale de la santé (OMS) avait fixé un objectif : obtenir un vaccin contre le paludisme efficace à 75% minimum. Ce but vient d'être atteint par un vaccin développé par l'université d'Oxford, révèle l'AFP.

Il s'appelle R21/Matrix-M, il est le produit d'un travail commun entre l'université d'Oxford et la biotech américaine Novavax. Il permettrait de lutter contre la malaria à hauteur de 77%, d'après les dernières phases de tests. Et serait ainsi le candidat vaccin le plus efficace réalisé jusqu'à présent.

La dernière phase d'essai est lancée

Ces résultats ont été obtenus à la suite à une étude menée au Burkina Faso, au cours de l'année 2019, chez 450 enfants entre 5 et 17 mois. La maladie menaçant particulièrement les enfants. Ces derniers ont été vaccinés avec différentes doses. Ceux qui ont reçu une faible dose étaient protégés à 71%, la plus forte dose permettait de l'être à 77%. La dernière phase de l'essai sera étendue à 4 800 enfants.

Le paludisme touche particulièrement l'Afrique, à hauteur de 94% sur les 229 millions de contaminations à l'échelle mondiale. En 2019, 400 000 personnes en sont décédées. Il pourrait être mis sur le marché d'ici deux ans et fabriqué par le Serum Insitute en Inde pour un coût très bas. L'objectif est fixé à 200 millions de doses par an.

Source : Université d'Oxford, AFP

Lire aussi :