niger-le-garde-des-sceaux-devant-le-conseil-des-droits-de-l-homme-des-nations-unies

Le Niger a passé ce lundi 3 mai, son Examen Périodique Universelle (EPU) devant le Conseil des Droits de l’Homme des Nations-Unies. De cet examen, il ressort que la situation des droits de l’Homme au Niger demeure fortement tributaire des impératifs de la lutte contre le terrorisme. A ce titre, le comité contre la torture, membre du Conseil s’est dit « inquiet des conséquences disproportionnées de l’état d’urgence en vigueur et régulièrement reconduit dans les régions de Diffa, Tillabéry et Tahoua ».

« La lutte antiterroriste et l’argument sécuritaire ne peuvent pas être utilisés pour soumettre les populations civiles à de graves violations ou pour couvrir les violations commises », estiment de leur côté, le Centre d’Éducation aux Droits de l’Homme et des Peuples, et le Réseau International des Droits Humains, tous deux membres du Conseil.

En réponse, le ministre de la justice, et Garde ...