Niger – Agadez : Le paludisme fait des ravages à Ingall selon la société civile

« Le paludisme fait des ravages dans la commune d’Ingall et les villages environnants » apprend-t-on des acteurs de la société civile de ladite commune qui dénonce une situation critique caractérisée par le manque du personnel soignant, mais aussi, l’insuffisance des médicaments antipaludéens. « Des malades avec des cathéters exposés dans la cour du Centre de santé intégré […] L’article Niger – Agadez : Le paludisme fait des ravages à Ingall selon la société civile est apparu en premier sur L'événement Niger.

Niger – Agadez : Le paludisme fait des ravages à Ingall selon la société civile

« Le paludisme fait des ravages dans la commune d’Ingall et les villages environnants » apprend-t-on des acteurs de la société civile de ladite commune qui dénonce une situation critique caractérisée par le manque du personnel soignant, mais aussi, l’insuffisance des médicaments antipaludéens.

« Des malades avec des cathéters exposés dans la cour du Centre de santé intégré et d’autres avec de sérums accrochés aux arbres ». Telle est la situation décrite par Ghabidine Attaka un acteur de la société de la région d’Agadez, qui s’est rendu sur place pour s’enquérir de la situation. Selon lui, la situation se complique du jour au lendemain.

Situé à une centaine de kilomètres à l’ouest d’Agadez, Ingall est une zone de nomades confrontée à un véritable problème d’accès à certains villages en saison hivernale. Les populations de cette zone, majoritairement des éleveurs, ne disposent pas de 40.000 fcfa pour prétendre au service de l’ambulance afin de faire évacuer leurs proches frappés du paludisme dans la brousse lointaine. Ceux qui ont les moyens, souffrent avant de secourir les seins.

Lire aussi : Malnutrition aiguë au Niger : Reprise des financements, par l’État, de la prise en charge

D’autres utilisent des charrettes et des motos pour évacuer leurs parents malades au Centre de santé intégré de la ville d’Ingall, malgré sa faible capacité d’accueil. Selon Malik Achat, une victime du paludisme évacuée d’urgence à Agadez pour se faire soigner dans une clinique, si rien n’est fait, dans les jours à venir la situation sera insoutenable.

Au moment où nous mettons en ligne cet article, le Centre de santé intégré d’Ingall et une clinique privée de la place ne peuvent contenir des centaines de malades qui arrivent et qui continuent d’arriver dans leurs locaux pour se faire soigner.

L’article Niger – Agadez : Le paludisme fait des ravages à Ingall selon la société civile est apparu en premier sur L'événement Niger.