Si la cosmétologie l'a un temps laissé de côté, notamment suite à l'arrivée de l'acide hyaluronique, tout aussi efficaces et sans ses effets secondaires le rétinol est resté pour les dermatologues l'actif de référence pour l'anti-âge. Utilisé en prescription sous sa forme médicale, l'acide rétinoïque (la vitamine A acide) est pour ces spécialistes de la peau un actif essentiel, comme l'explique la Dre Laurence Walon, dermatologue à Bruxelles : "Le rétinol est pour moi l 'un des meilleurs actifs anti-âge complémentaires aux différents traitements pratiqués dans la prévention, la préparation et le maintien des résultats obtenus. Car, s'il agit essentiellement sur les rides, il améliore le grain de peau et la lisse, la rend plus ferme, et il atténue aussi les tâches pigmentaires."

C'est ainsi que le rétinol, molécule reconnue par les professionnels pour son efficacité, fort de 80 ans d'utilisation et de nombreuses études scientifiques, fait son retour.

Le rétinol est un anti-âge puissant

Comme toutes les vitamines, le rétinol est polyvalent. Il agit à la fois en surface, au niveau de l'épiderme et du derme. En surface, il a un effet exfoliant qui lisse le grain de peau, favorise la désobstruction des pores et amène de l'éclat. Il stimule le renouvellement cellulaire, qui diminue en vieillissant, et par réaction, entraîne un (léger) épaississement de l'épiderme. Il a aussi un fort rôle antioxydant, agit sur les cellules de Langerhans, cellules clés de la défense immunitaire cutanée, mais régule également les mélanocytes (cellules qui pigmentent la peau). C'est donc un bon actif régulateur des taches et de l'homogénéité du teint.

Dans le derme, il stimule la production de collagène et d'élastine, augmente le taux d'acide hyaluronique et réduit la destruction du collagène existant. Il a donc des effets positifs sur les ridules marquées, mais aussi sur les dommages solaires prématurés. "Il est plus efficace sur les dommages causés par l'exposition aux UV que sur le vieillissement strictement chronologique », précise le Dr Pomarède. Ce qui explique « qu'on le recommande plutôt à des femmes de plus de 40 ans qui se sont un peu trop exposées au soleil et commencent à subir un petit relâchement, qu'à des femmes plus jeunes", ajoute le Dr Philippe Deshayes, dermatologue.

Quelles sont les précautions à prendre ?

Le rétinol, parce qu'il a un effet exfoliant, qu'il affine et sensibilise la couche cornée, s'utilise plutôt le soir, comme les acides de fruits. Pour les mêmes raisons, on applique un soin solaire dans la journée. Et comme c'est un actif puissant, il est préférable en soin de nuit, au moment où la peau est la plus réceptive aux actifs réparateurs et anti-âge et où tout son processus de régénération est en marche.

Lipophile, il est souvent formulé sous la forme d'huile ou de sérum. Et comme il peut être irritant, on préconise une habituation progressive, en l'appliquant d'abord un soir sur trois, puis un soir sur deux, et enfin, quand la peau le supporte bien, tous les soirs.

A lire aussi :

C'est quoi exactement le rétinol ? © Getty Images
Quels sont ses effets sur la peau ? © Getty Images
Utilisé contre l'acné depuis longtemps © Getty Images