Le Président a retiré sa carte d’électeur en vue des prochaines élections et invité les candidats à « une campagne paisible et à un débat serein, programme contre programme, projet contre projet ».

Le Président de la République, Chef de l’Etat, SEM Issoufou Mahamadou et les Premières Dames Hadjia Aissata Issoufou Mahamadou et Dr. Lalla Malika Issoufou Mahamadou, ont retiré jeudi, 19 novembre 2020, leurs cartes d’électeurs en vue des élections en décembre et février prochains au Niger (locales, législatives et présidentielles). Le Président Issoufou Mahamadou s’était rendu au Centre d’Enrôlement et de Vote (CEV) de l’Hôtel de Ville de Niamey où sur présentation de sa pièce d’identité et de son récépissé d’inscription sur la liste électorale, et après les vérifications nécessaires, l’agent chargé de cette opération lui a remis sa carte d’électeur. Le Président de l’Assemblé Nationale, SEM Tinni Ousseini, le Président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), le Ministre en charge de l’Intérieur et le Président de la Délégation Spéciale de la Ville de Niamey étaient, entre autres, présents à cette occasion. Répondant à la presse, le Président de la République s’est dit « heureux » d’avoir retiré sa carte d’électeur. Le Chef de l’Etat a félicité la CENI qui a pu « surmonter tous les obstacles avant d’arriver à cette étape cruciale du processus électoral et le gouvernement pour avoir mis à la disposition de la CENI, dans les délais, les ressources nécessaires. » SEM Issoufou Mahamadou a aussi salué les partenaires pour leur assistance. « Nous sommes sur la bonne voie et, Plaise à Dieu, je pense que rien ne s’oppose à ce que les différents scrutins se déroulent aux dates prévues (le 13 décembre 2020 pour les élections locales, le 27 décembre 2020 pour le 1er tour de l’élection présidentielle et les législatives et le 20 février 2021 pour le second tour de l’élection présidentielle) ». Le Président de la République a invité les candidats à « une campagne paisible, dans le calme, et à un débat serein, programme contre programme, projet contre projet ». « Je souhaite que chacun d’entre eux utilise la force des arguments, et non l’argument de la force. Chacun doit s’efforcer de prouver au peuple nigérien, à travers son programme, qu’il est le mieux placé pour mériter de le diriger », a-t-il affirmé. Le Chef de l’Etat a souhaité bonne chance à tous les candidats et au peuple nigérien.