De la musique, La Pioshe se retrouve dans les locaux de la Police judiciaire. Elle a été interpellée ce vendredi pour avoir posté sur Facebook, il y a de cela quelques jours, une photo d’elle avec un revolver dans la bouche.

Un acte punitif dans le Code pénal (publié au journal officiel le 07 avril 2004) qui encadre le port et la détention d’arme au Niger.

Et selon cette réglementation, l’artiste risque une peine d’emprisonnement de 2 à 5 ans et d’une amende de 20.000 à 200.000 francs selon l’article 298 Chapitre 10.

Cette disposition dit in extenso ceci : « Hors les cas prévus ou autorisés par les règlements ou ceux qui résultent d’un usage coutumier, le port de poignards, stylets, baïonnettes, cannes à épée, cannes plombées, casse-têtes, et de toutes armes offensives secrètes ou cachées autres que les armes à feu, est interdit sur le territoire de la République. Tout individu qui sera trouvé porteur desdites armes sera puni d’un emprisonnement de 2 ans à 5 ans et d’une amende de 20.000 à 200.000 francs. En outre, la confiscation des armes objet de l’infraction sera ordonnée. Il ne pourra en aucun cas être fait application des dispositions relatives aux circonstances atténuantes et au sursis »

Cliquez ici pour télécharger tout le code pénal en vigueur au Niger.

Cette interpellation est une mauvaise publicité pour l’artiste dont le freestyle ne laisse personne indifférent.

Et cette photo qui s’est retrouvée sur les réseaux sociaux montre la nécessité pour La Pioshe d’avoir un manager et surtout un entourage professionnel capable de canaliser sa communication comme l’a souligné l’artiste Filo la Diva dans une sortie publique sur agendaniamey.com ce matin. Courage à l’artiste !

Abdoulaye Ali

L’article La Pioshe interpellée pour port illégal d’arme, Voici la peine qu’elle risque est apparu en premier sur Agendaniamey: La 1ère plate-forme événementielle au Niger.