La campagne de vaccination contre la COVID 19 a été officiellement lancée hier mardi dans la région de Dosso. La cérémonie de lancement a été placée sous la présidence du secrétaire général du gouvernorat de Dosso M. Assoumana Amadou en présence du président du conseil régional, des autorités administratives et coutumières, des cadres techniques, des responsables des forces de défense et de sécurité, des partenaires techniques et financiers et des cadres de la santé. Pour cette phase, la région de Dosso a reçu 85.698 doses de vaccin dont 47.418 doses de sinopharm et 38.280 doses d’AstraZeneca ; 26 centres ont été installés à travers la région avec 216 équipes de vaccinateurs.

Dans le discours de lancement de la campagne, le secrétaire général du gouvernorat de Dosso a indiqué que malgré les différentes mesures de prévention et de promotion de la santé, le nombre de cas de la maladie à COVID19 ne cesse de s’accroître. C’est ainsi, a-t-il précisé, à la date du 3 mai 2021, sur 99.623 personnes testées, 5.261 sont déclarées positives à la COVID19 parmi lesquelles 4.865 sont guéries, 191 décès et 205 cas actifs.

Pour ce qui est de la région de Dosso, à la date du 3 mai 2021, sur 1.728 personnes testées, 80  sont déclarées positives à la COVID19 parmi lesquelles 76  sont guéries et l’on déplore 4 décès. Ces résultats, a notifié le secrétaire général du gouvernorat de Dosso, sont le fruit de l’engagement ferme de tous les acteurs impliqués dans la lutte contre cette pandémie. M. Assoumana Amadou a saisi l’opportunité pour remercier de vive voix les agents de santé, les forces de défense et de sécurité, les hommes de médias pour leur dévouement dans leur noble mission

Afin d’arrêter la circulation du COVID19, les autorités du Niger ont élaboré et mis en œuvre un Plan National de Déploiement de Vaccin contre la COVID19 (PNDV). En effet, a indiqué, M. Assoumana Amadou, le mécanisme COVAX dirigé par l’Alliance GAVI/OMS/CEP a été mis en place pour permettre aux pays à faibles revenus de disposer de vaccins efficaces et à moindre coût.

Ces vaccins contre la COVID19 seront utilisés à partir de mai 2021 sur l’ensemble du pays. Les cibles prioritaires retenues dans le cadre de cette vaccination sont le personnel de santé, les personnes avec comorbidité, les personnes âgées de plus de 55 ans, les agents forces de défense et de sécurité, les pèlerins et les voyageurs à l’extérieur du pays. Chaque cible va recevoir deux injections à un ou deux mois d’intervalle selon le type de vaccin

Le secrétaire général du gouvernorat de Dosso a demandé à la population cible de cette phase de vaccination contre la COVID19 de se faire vacciner dans les centres qui ont été installés, dans les institutions publiques et privées ainsi que dans les quartiers des villes et villages de la région.

Mahamane Amadou, ANP-ONEP/Dosso