Dosso : Inauguration de l’hôpital de district de Gaya : 1.546.000.637 francs CFA investis pour la construction et l’équipement du Centre
il y'a 2 mois

L’hôpital de district de Gaya, fruit de la coopération nigéro belge a été officiellement inauguré le mardi 27 juillet dernier sous la présidence du ministre de la Santé publique, de la Population et des Affaires sociales Dr Idi illiassou Maînassara. D’une valeur de 2.356.862,8 euros soit 1.546.000.637 francs CFA, cet hôpital construit et entièrement équipé par ENABEL vient à point nommé et cadre avec les objectifs poursuivis par le Programme de Renaissance acte 3 dans son volet santé. La cérémonie s’est déroulée en présence du 1er Secrétaire de l’ambassade de Belgique au Niger, de la représentante résidente de ENABEL au Niger, des autorités administratives, des cadres centraux et régionaux de la santé et de nombreux invités.

Dans le discours inaugural qu’il a prononcé à cette circonstance, le ministre de la Santé publique, de la Population et des Affaires sociales a indiqué que la construction de ce bel hôpital s’inscrit dans l’accompagnement du Royaume de Belgique à l’amélioration de la couverture sanitaire et de la qualité de soins. Pour mémoire, a rappelé Dr Idi Illiassou Maïnassara, Gaya fait frontière avec le Bénin, le Nigéria et les départements de Dosso, Dioundiou et Dogondoutchi. La réalisation de cet hôpital fait suite, selon le ministre de la Santé publique, à l’appel du Président de la République pour une extension de la couverture sanitaire du pays. La réponse du Royaume de Belgique à travers ENABEL s’est inscrite dans cette mouvance.

Dr Idi Illiassou Maïnassara a saisi l’opportunité pour inviter le personnel de santé, les cadres de son ministère, les autorités locales et la population de Gaya  à une gestion rigoureuse de cet édifice et par la même occasion demandé aux élus locaux du département de Gaya à se donner la main et à s’impliquer dans la gestion de cette infrastructure partagée par les populations de leurs localités respectives. Le ministre de la Santé publique a, au nom du gouvernement et du peuple nigérien, exprimé sa gratitude au Royaume de Belgique pour avoir été pendant 50 ans aux côtés du Niger à travers des appuis multiformes.

Le 1er Secrétaire de l’ambassade du Royaume de Belgique M. Mathias Deneckere a longuement évoqué les actions de son pays en 50 ans de coopération avec le Niger. Le diplomate belge a ensuite souligné que cet l’hôpital qui vient d’être inauguré profitera à la population du département de Gaya, environs 370.000 habitants. Il vient renforcer significativement l’offre  des soins avec des services de qualité. Ainsi, la coopération belge, a-t-il souligné, privilégie une approche intégrale, avec un double ancrage au niveau central et déconcentré à Gaya pour mieux répondre aux besoins prioritaires définis par les partenaires nigériens ; approche inclusive et résolument tournée vers l’avenir.

La représentante résidente d’ENABEL Mme Sandra Galbusera a, pour sa part, notifié que cet investissement n’est qu’un des éléments d’une politique globale d’accompagnement de la République du Niger dans ses progrès vers la couverture sanitaire universelle (CSU). Par ces actions, a-t-elle indiqué, le gouvernement nigérien et le Royaume de Belgique veulent ainsi approcher les services sociaux de base des populations.

Le Secrétaire général de la région de Dosso M. Assoumana Amadou a de son côté mis l’accent sur les réalisations du Royaume de Belgique au profit de la région de Dosso. Les multiples appuis de la coopération belge au système de santé a-t-il dit visent à améliorer la qualité des soins et à rendre accessibles ces soins de manière équitable à toute la population. Pour le Secrétaire général de la région de Dosso, il apparait clairement que cet appui rime parfaitement avec le souci premier des autorités de la République au premier rang desquelles le Président de la République Mohamed Bazoum.

Quant au préfet du département de Gaya, il a décerné plusieurs témoignages de satisfaction aux agents de santé du département qui se sont illustrés dans leurs activités. Une visite guidée des locaux a mis fin à la cérémonie.

Mahamane Amadou ANP-ONEP/Dosso et  Abdoul Moumouni Mahamane (Stagiaire)


Lire l'article complet sur www.lesahel.org