Bazoum voyage PR

Les nigériens, et particulièrement les habitants de la capitale, Niamey, ont bien accueilli l’allégement du dispositif sécuritaire et du protocole à l’aéroport lors du premier déplacement officiel du nouveau chef de l’Etat.

 {loadposition pub1}

Ce jeudi 15 avril 2021, le nouveau Président de la République, Bazoum Mohamed, effectuait à Brazzaville, son premier voyage officiel pour assister, demain vendredi, à l’investiture de son homologue congolais Denis Sassou Nguesso. A cette occasion, les observateurs ont pu constater un changement dans le dispositif sécuritaire en charge de la protection du convoi présidentiel. Contrairement aux années passées où la circulation est bloquée, parfois durant des heures sur tout l’itinéraire qui conduit du Palais Présidentiel à l’aéroport internationale Diori Hamani, cette fois le dispositif sécuritaire a été allégé avec une présence presque discrète des éléments de la Garde présidentielle au niveau des carrefours stratégiques.

Autre fait qui a marqué les esprits et qui a été beaucoup salué par la population, c’est l’allégement du dispositif protocolaire au niveau du Pavillon présidentiel de l’Aéroport international Diori Hamani de Niamey. Le Président a été accompagné à la passerelle du Mont Greboun par le Premier ministre Ouhoumoudou Mahamadou ainsi que les responsables des forces de défense et de sécurité. Toutefois, les présidents d’institutions et membres du gouvernement qui d’habitude étaient tenus de saluer le chef de l’Etat à chacun de ses déplacements  ne font plus partie du protocole qui a été également allégé. Seul le Gouverneur de la Région ainsi que le Maire de Niamey était là pour rendre les civilités au chef de l’Etat avant son départ.

Sur les réseaux sociaux, ces mesures ont été très bien appréciées par la population. Cela fait  longtemps, en effet, que les populations réclament ces mesures dont certaines, notamment la présence à l’aéroport des ministres et présidents d’institutions à chaque déplacement  ou retour du chef de l’Etat, sont inutiles et budgétivores en plus d’impacter la bonne marche des administrations. Pour ce qui est du dispositif sécuritaire, c’est un véritable calvaire que vivent les populations à chaque déplacement du chef de l’Etat avec le blocage de la circulation sur des axes très fréquentés pendant des heures ainsi que la fermeture des commerces et services sur tout l’itinéraire du cortège présidentiel qui traverse une bonne partie de la ville. Pour beaucoup, le nouveau Président est en train de véritablement imprimer sa marque à la tête de l’Etat. En attendant d’autres mesures destinées à réduire le train de vie de l’Etat et à renforcer la performance de l’action gouvernementale ainsi que celle des institutions et services publics…

Ikali (actuniger.com)

 {loadposition pub2}