Défense : l’effectif des militaires sera porté à 50.000 hommes dans les 5 prochaines années

Afin d’améliorer et renforcer les capacités des Forces armées nigériennes (FAN), le gouvernement a proposé des innovations à travers le projet de loi portant statut du personnel militaire voté le samedi 28 novembre 2020 à l’Assemblée nationale par102 voix pour, 0 contre et 0 abstention.   Le Niger va porter l’effectif de son armée, actuellement de 25 000 hommes, à 50 000 hommes dans les cinq prochaines années. « Le président de la République, Issoufou Mahamadou, a pris l’engagement que d’ici cinq ans, il faut qu’on multiplie ce chiffre-là (25 000 hommes) », a expliqué le ministre de la Défense nationale, Pr Issoufou Katambé lors du vote de la loi portant statut du personnel militaire des Forces Armées nigériennesà l’Assemblée nationale. {loadposition pub1} Selon lui, les dispositions sont en train d’être prises pour atteindre cet objectif. « Il serait intéressant que chaque région ait un centre d’instruction », a-t-il expliqué. Les jeunes seront recrutés et formés dans leurs régions respectives. Jusqu’ici, les formations sont assurées par le seul centre d’instruction de Tondibiah de Niamey, auquel s’ajoutent l’école de formation d’élèves sous-officiers d’Agadez et celle de formation d’officiers de Niamey. Ainsi, parallèlement à l’augmentation de l’effectif des Forces armées nigériennes, « des écoles de formation seront créées un peu partout », a annoncé le ministre de la Défense nationale. « A partir du 1er janvier nous allons ouvrir une école d’état-major ici au Niger », a-t-il ajouté. L’âge d’aller à la retraite prolongé de 5 ans La loi votée à l’Assemblée nationale le samedi 28 novembre prolonge également, de cinq ans, l’âge d’aller à la retraite des militaires de rang. Actuellement fixé à 47 ans, il est ramené désormais à 52 ans. « Nos militaires vont très jeunes à la retraite », a déploré le ministre de la Défense nationale. Ainsi, les militaires en possession de leurs papiers de congé libéral devant intervenir en fin décembre 2020 sont concernés par cette loi. Depuis 2015, date de la première attaque terroriste enregistrée ay Niger, plusieurs éléments des Forces armées nigériennes ont perdu la vie sur les différents de combat. Il convient de noter qu’avant les Forces armées nigériennes (FAN), le personnel de la Police nationale a également été doté d’un nouveau statut. Wally Aboubacar (actuniger.com) {loadposition pub2}

Défense : l’effectif des militaires sera porté à 50.000 hommes dans les 5 prochaines années

Afin d’améliorer et renforcer les capacités des Forces armées nigériennes (FAN), le gouvernement a proposé des innovations à travers le projet de loi portant statut du personnel militaire voté le samedi 28 novembre 2020 à l’Assemblée nationale par102 voix pour, 0 contre et 0 abstention.

 

Le Niger va porter l’effectif de son armée, actuellement de 25 000 hommes, à 50 000 hommes dans les cinq prochaines années. « Le président de la République, Issoufou Mahamadou, a pris l’engagement que d’ici cinq ans, il faut qu’on multiplie ce chiffre-là (25 000 hommes) », a expliqué le ministre de la Défense nationale, Pr Issoufou Katambé lors du vote de la loi portant statut du personnel militaire des Forces Armées nigériennesà l’Assemblée nationale.

{loadposition pub1}

Selon lui, les dispositions sont en train d’être prises pour atteindre cet objectif. « Il serait intéressant que chaque région ait un centre d’instruction », a-t-il expliqué. Les jeunes seront recrutés et formés dans leurs régions respectives.

Jusqu’ici, les formations sont assurées par le seul centre d’instruction de Tondibiah de Niamey, auquel s’ajoutent l’école de formation d’élèves sous-officiers d’Agadez et celle de formation d’officiers de Niamey.

Ainsi, parallèlement à l’augmentation de l’effectif des Forces armées nigériennes, « des écoles de formation seront créées un peu partout », a annoncé le ministre de la Défense nationale. « A partir du 1er janvier nous allons ouvrir une école d’état-major ici au Niger », a-t-il ajouté.

L’âge d’aller à la retraite prolongé de 5 ans

La loi votée à l’Assemblée nationale le samedi 28 novembre prolonge également, de cinq ans, l’âge d’aller à la retraite des militaires de rang. Actuellement fixé à 47 ans, il est ramené désormais à 52 ans. « Nos militaires vont très jeunes à la retraite », a déploré le ministre de la Défense nationale.

Ainsi, les militaires en possession de leurs papiers de congé libéral devant intervenir en fin décembre 2020 sont concernés par cette loi.

Depuis 2015, date de la première attaque terroriste enregistrée ay Niger, plusieurs éléments des Forces armées nigériennes ont perdu la vie sur les différents de combat.

Il convient de noter qu’avant les Forces armées nigériennes (FAN), le personnel de la Police nationale a également été doté d’un nouveau statut.

Wally Aboubacar (actuniger.com)

{loadposition pub2}