Remise depliant contre EEI USA Niger BIS

L’Armée américaine vient de mettre à la disposition des Forces armées nigériennes (FAN), un lot de 50.000 brochures destinées à la sensibilisation des populations civiles nigériennes sur le danger que représentent les engins explosifs improvisés (EEI). Véritables engins meurtriers, ces engins utilisés par les groupes terroristes font de plus en plus de victimes tant dans les rangs des forces de défense et de sécurité (FDS) qu’au sein des populations civiles.

 {loadposition pub1}

La remise symbolique des documents de sensibilisation des populations civiles sur le danger des engins explosifs improvisés (EEI)  s’est déroulé ce mercredi 14 avril dans les locaux de l’Etat-major des Forces armées nigériennes (EMA/FAN) en présence des officiers des Forces de défense de sécurité nigériennes (FDS) ainsi que leurs homologues des forces spéciales américaines (USSOF).

A cette occasion, le chef de bureau des opérations des FAN, le colonel-major Hamadou Djibo, a prononcé une allocution dans laquelle il a mis en exergue toute l’importance de cet important appui de l’armée américaine au profit de l’armée nigérienne. « Les engins explosifs improvisés (EEI) sont  une des préoccupations majeures dans nos opérations », a indiqué le Chef de Bureau des opérations des FAN, qui a par la même occasion rappelé que, « les populations civiles ne sont pas également épargnées » par le danger que constitue les EEI. Il a en ce sens rappelé quelques exemples notamment la mort des membres de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) le 21 février dernier, jour du scrutin présidentiel, suite à l’explosion de leur véhicule qui a sauté sur une mine dans la Région de Tillabéry.

C’est pourquoi, a poursuivi le colonel-major, « pour conjurer ce sort, les FAN ont pris les dispositions nécessaires dès les premiers instants pour lutter contre  cette menace  et ce, en collaboration avec ses partenaire américains ». Dans ce cadre, a-t-il indiqué, « les forces spéciales des Etats Unis  sont venues appuyer  et soutenir les forces armées nigériennes afin que nous trouvions des solutions pour lutter contre cette menace qui met en danger la sécurité de nos militaires et des populations». Le Colonel-major Hamadou Djibo a saisi l’occasion pour rappeler l’ampleur et la profondeur de la coopération militaire entre les USA et le Niger, et qui s’est déjà traduite en amont et sur ce volet de lutte contre les EEI, par une formation sur le désamorçage des EEI à plus de 90 militaires nigériens. « Ces efforts conjoints  se sont étendus  à la conception des dépliants  de sensibilisation et de signalisation sur les EEI et à la mise ne place d’une ligne  d’information », s’est félicité le Chef de bureau des opérations des FAN qui a tenu à réaffirmer que « la réalisation de ces 50.000 brochures mises à la disposition de l’armée nigérienne par le gouvernement américain « va renforcer davantage nos  capacités à contrer cette menace et à réduire ces effets destructeurs sur nos populations ».

Communication et sensibilisation

Capitaine Homles

En prenant la parole à son tour, le représentant des forces spéciales de l’armée américaine (USSOF), membre de l’Equipe de renforcement de l’information militaire, a salué l’état de la coopération entre le Niger et les USA ainsi que l’engagement commun des gouvernements des deux pays à « affronter ensemble les menaces à nos intérêts de sécurités communs que les organisations criminelles et les organisations extrémistes violentes posent à notre mode de vie ».

Abordant la campagne de sensibilisation sur le danger des EEI, le capitaine Lucas Holmes a indiqué qu’elle intervient à un moment propice où les groupes terroristes qui menacent la sécurité du Niger ont « commencé à utiliser les engins explosifs improvisés pour cibler les populations innocentes ». C’est pourquoi, a-t-il souligné, « le ministère nigérien de la défense a donné la priorité au développement de pratique de partage de l’information pour éradiquer les engins explosifs improvisés ».  Selon le représentant de l’armée américaine, cette initiative de sensibilisation et de signalement des engins explosifs improvisés vise également « à améliorer la communication et la coopération  entre les FDS et la population  civile, y  compris avec les chefs traditionnels, spirituels  et religieux ». «  La voie à suivre pour vaincre et détruire les organisations extrémistes violentes et leurs réseaux criminels peut parfois être difficile, mais une chose est sûre : le gouvernement nigérien et son peuple l’emporteront », a conclu le responsable militaire américain qui a assuré les autorités nationales du soutien constant des USA.

Remise depliant contre EEI USA Niger BIS2

La cérémonie s’est poursuivie avec la remise symbolique et la présentation des brochures qui seront par la suite disséminée de manière coordonnée par les FDS. Selon les explications ainsi que les détails des dépliants, la communication à travers ces brochures vise à avertir les populations civiles sur le danger de toucher ou de  de s’approcher de tout ce qui semble être un engin piégé, une arme, une munition  ou un matériel militaire, et d’informer immédiatement les  autorités locales. Ainsi, la dissémination coordonnée des dépliants de sensibilisation et de signalisation sur les EEI va permettre de fournir à la population civile des informations sur la manière de reconnaitre et de signaler les EEI aux responsables et autorités locales. Il s’agit aussi de fournir des lignes de renseignements pour les FDS sur d’éventuels EEI ou activités terroristes à travers le Niger. Enfin, un autre aspect important de cette campagne de sensibilisation est d’améliorer la communication et la coopération entre les FDS et la population civile, ce qui permettra par la même occasion de renforcer la lutte contre le terroriste et les activités terroristes dans le pays.

Remise depliant contre EEI USA Niger BIS1  Remise depliant contre EEI USA Niger

A.K.M (actuniger.com)

 {loadposition pub2}