L'asthme n'est pas seulement une maladie génétique

L'asthme est une maladie multifactorielle qui dépend à la fois d'une prédisposition génétique et de facteurs environnementaux. L'asthme allergique, particulièrement répandu chez les enfants, peut être saisonnier ou permanent en fonction de l'exposition allergène.

Mais tous les asthmatiques ne sont pas allergiques. "L'asthme peut être induit par un virus. Sa forme est alors généralement légère" affirme la Professeure Jocelyne Just, pédiatre pneumo-allergologue et vice-présidente de la Fédération française d'allergologie. De même que pour l'asthme déclenché uniquement par l'effort qui apparaît après une activité physique.

L'asthme sévère est une maladie rare

"La majorité des enfants asthmatiques souffrent d'asthme intermittent ou léger. Ils n'ont pas ou peu de symptômes en dehors d'une ou deux crises par an. Ils ont besoin d 'un traitement uniquement lorsqu'ils vont mal" précise l'allergologue.

L'asthme sévère touche 2 à 5 % des malades. "C'est donc une maladie rare,note la Pre Just. Il est important de poser un diagnostic le plus tôt possible, car cette forme d'asthme (sévère) altère les fonctions respiratoires à long terme et peut avoir une incidence sur l'espérance de vie à l'âge adulte."

Les garçons sont plus touchés que les filles

"C'est un fait, les garçons sont davantage affectés que les filles pour la simple et bonne raison qu' ils sont plus souvent allergiques, indique la spécialiste. Cela ne présage toutefois pas de la gravité. Les formes les plus graves s'observent logiquement chez les patients qui cumulent plusieurs allergies ou plusieurs facteurs aggravants comme l'obésité."

L'asthme se soulage mais ne se traite pas

Les traitements sont multiples selon la gravité. "La Ventoline® est un traitement de secours, mais elle n'équilibre pas l'asthme." Les corticoïdes, quant à eux, visent à réduire l'inflammation. Une désensibilisation peut également être prescrite pour les personnes allergiques après contrôle de l'asthme par les traitements.

"Au quotidien, il est recommandé à l'entourage de ne pas fumer à côté d 'un enfant asthmatique, de favoriser les climats chauds et secs pendant les vacances et d'aérer le domicile ." La Pre Just ajoute : "La recherche avance sur le traitement de l'asthme sévère. Les biothérapies ciblant les causes se multiplient. L'enjeu est d' intervenir sur la trajectoire de la maladie au cours de la vie."

Un enfant asthmatique peut faire du sport

"Les enfants qui ont de l'asthme peuvent et doivent faire du sport normalement, à condition que l'asthme soit bien équilibré" ,insiste notre experte. Seule la plongée sous-marine est déconseillée. "Il est possible que le médecin recommande de prendre de la Ventoline® avant de faire un effort." En tant que bronchodilatateur, ce médicament permet une dilatation des voies respiratoires pour favoriser une meilleure oxygénation de l'organisme.

Quels symptômes doivent alerter ?

Une toux chronique qui ne s'arrête pas au bout de trois semaines, une gêne à l'effort, des sifflements, des bronchiolites ou des bronchites répétées durant l'hiver chez l'enfant doivent alarmer . Le médecin devra alors réaliser des tests fonctionnels, des tests d'allergie ainsi qu'une radio du thorax pour adapter au mieux le traitement.

Notre experte : Professeure, Jocelyne Just, pédiatre pneumo-allergologue et vice-présidente de la Fédération française d'allergologie.

A lire aussi :