Ethique et Bonne gouvernance : les Douanes nigériennes à l’école du Programme Anti-corruption et de Promotion Intégrité de l’Organisation mondiale des douanes (A-CPI/OMD)

Niamey abrite, du 22 au 23 septembre 2020, la première réunion des contributeurs internes et externes du Programme Anti-corruption et Promotion de l’Intégrité des douanes (A-CPI) de l’Organisation Mondiale des Douanes (OMD). Pendant deux jours, ce séminaire qui réunit les agents des douanes tout grades confondus ainsi que les principaux partenaires des services de la Direction Générale des  Douanes (DGD), vont réfléchir sur les différentes facettes de la corruption au sein des  douanes et proposer des pistes pour l’éradication de ce fléau qui en plus d’engendrer un énorme manque à gagner pour l’Etat, gangrène la société dans son ensemble. {loadposition pub1}   C’est la Direction régionale de Niamey-Tillabéri qui a été choisie pour le lancement de la série de réflexions entrant dans le cadre de la mise en œuvre de ce vaste chantier d’éradication de la corruption de promotion de l’intégrité au sein des douanes qui a été initiée par la Direction Générale des Douanes (DGD) dans le cadre du Programme Anti-corruption et Promotion de l’Intégrité (A-CPI) de l’Organisation Mondiale des Douanes (OMD).  L’ouverture de la première réunion des contributeurs internes et externes du Programme A-CPI/OMD s’est déroulée à travers une cérémonie officielle au siège du Syndicat National des Agents des Douanes (SNAD) de Niamey, en présence du Directeur général des Douanes  M. Abdallah Harouna, de la Directrice générale adjointe Madame Sama Safoura Elhadj Abou, du Directeur régional des douanes de Niamey-Tillabéri, M. Abou Oubandawaki ainsi que de nombreux invités. Pendant deux jours, cette première rencontre de réflexions sur la corruption et les voies et moyens de son éradication au sein de la Douane a réuni les Directeurs nationaux à la DGD ;  les assistants techniques du Directeur général; les chefs de divisions à la Direction générale ainsi que les agents et les chefs d’unités douanières de la Direction régionale de Niamey-Tillabéri. Y prennent également parts, afin de mieux cerner le fléau et apporter des réponses idoines, les contributeurs externes notamment les collaborateurs quotidiens des services des douanes que sont les opérateurs économiques, les commissaires en douane, les acteurs de la chaîne logistique ainsi que les représentants des établissements bancaires. Des réflexions au sein de la Douane pour mettre fin à la corruption Dans l’allocution de bienvenue qu’il a prononcée à cette occasion, le Directeur régional des douanes de Niamey-Tillabéri a indiqué que cette journée inaugurale des séminaires de réflexion du programme A-CPI/OMD marquera une date importante dans le processus de modernisation de l’administration des Douanes du Niger au regard de ses enjeux stratégiques notamment la lutte contre la corruption, « un fléau qui gangrène notre société ». « La Direction régionale des douanes de Niamey-Tillabéry est honorée d’abriter la première réunion de ce vaste chantier de lutte contre la corruption et de la promotion de l’intégrité », a déclaré M. Abou Oubandawaki, qui a fait remarquer que, « regroupant les plus grandes unités douanières du pays en terme de mobilisation des recettes budgétaires, la Direction régionale Niamey-Tillabéri représente le terrain adéquat de réflexions et de mise en œuvre du Programme Anti-corruption et Promotion de l’Intégrité de l’organisation mondiale des Douanes (A-CPI/OMD)». Tout en souhaitant la chaleureuse bienvenue aux participants au séminaire, il a émis le souhait qu’ils seront à la hauteur des attentes placées en eux par les acteurs du milieu de la douane aux cours des deux journées de réflexions. En procédant à l’ouverture officielle du séminaire de réflexions, le Directeur général des Douanes a tout d’abord tenu à transmettre aux participants, les salutations et les encouragements du ministre des Finances, M. Mamoudou Diop, « qui porte une attention particulière à l’organisation de cette réunion traitant d’un thème suffisant important ». M. Abdallah Harouna a ensuite situé les enjeux du séminaire qui entre dans le cadre dans la mise en œuvre du Plan stratégique 2019-2023 de l’Administration des Douanes, qui prévoit en son axe stratégique 3, le développement organisationnel et le leadership sur l’éthique et la bonne gouvernance. « C’est pourquoi, a poursuivi  le DG Abdallah Harouna, la Douane a adhéré à partir de février 2020 au Programme Anti-corruption et Promotion de l’Intégrité (A-CPI) qui s’adresse aux administrations des pays membres de l’Organisation Mondiale des Douanes (OMD) se trouvant à différents stades de leur processus de promotion de l’intégrité ». « Conformément aux objectifs du  Programme Anti-corruption et Promotion de l’Intégrité (A-CPI) de l’Organisation Mondiale des Douanes (OMD), la cible des efforts menées est la corruption au sein de l’Administration douanière et les opérations douanières en particulier. La corruption dans les douanes ne se produit pas en vase clos. Il s’agit, le plus souvent, d’un problème de société beaucoup plus vaste

Ethique et Bonne gouvernance : les Douanes nigériennes à l’école du Programme Anti-corruption et de Promotion Intégrité de l’Organisation mondiale des douanes (A-CPI/OMD)